By Rwandaises
Callixte Nsabimana, deuxième vice-président du Mouvement rwandais pour le changement démocratique (MRCD), groupe rebelle en exil de Paul Rusesabagina et porte-parole de sa branche armée, les Forces nationales de libération (FNL), a plaidé coupable jeudi des seize chefs d’accusation qui lui sont reprochés. La justice rwandaise doit statuer le 28 mai sur sa libération provisoire.
Présenté à la presse vendredi 17 mai et toujours en détention au Rwanda Investigation Bureau, Callixte Nsabimana,...
Views : 64. Votes : 0. Shares : 0.