By Le Quotidien
L’acte de Guy Marius Sagna ne relève pas de l’audace mais d’une irresponsabilité illimitée qui n’est imaginable nulle part en Afrique et dans les grandes démocraties.
Il n’est pas un «héros» de la démocratie et son acte peut être assimilable à celui d’un «terroriste» qui a commis un attentat contre les libertés publiques car son acte irresponsable peut entrainer des restrictions de nos libertés.
Il n’est pas un combattant de la liberté (ce qui n’a pas de sens en démocratie) mais un Daesh pour le...
Views : 33. Votes : 0. Shares : 0.