By PressAfrik
Arrêté mi-mai après 26 ans de cavale, l’homme d’affaires rwandais doit répondre de sept chefs d’accusation de génocide et crimes contre l’humanité. Fin septembre, la Cour de cassation avait validé le mandat d’arrêt émis contre lui et ordonné son transfèrement vers le Mécanisme, un organe de l’ONU chargé des derniers dossiers du...
Views : 19. Votes : 0. Shares : 0.