By Rwandaises
L’ancien secrétaire général d’Ibuka Europe, Alain Ngirinshuti, a profité de la commémoration parisienne du génocide contre les Batutsi, le 7 avril, pour exposer le refus de naturalisation qui lui a été opposé pour « manque de loyalisme envers la France et ses institutions » du fait de son appartenance à l’association de rescapés Ibuka. Il s’en explique à « Jeune Afrique ».
Dimanche 7 avril, au « Jardin de la mémoire », dans le sud de Paris, l’organisation de rescapés Ibuka France organisait...
Views : 54. Votes : 0. Shares : 0.