Par La Nouvelle Tribune
Il aura passé plus d’un mois en résidence surveillée. Boni Yayi, l’ancien président du Bénin a recouvré sa liberté d’aller et venir suite au départ des policiers des alentours de son domicile le samedi 22 juin. Si l’ex chef de l’Etat est désormais libre de ses mouvements et a même déjà quitté le pays, il est difficile d’oublier les violences meurtrières qui ont éclaté à Tchaourou sa ville d’origine il y a quelques semaines.
Vus : 17. Votes : 0. Partages : 0.