Par La Nouvelle République
La sphère économique résiste tant bien que mal aux aléas de la situation politique marquée par le «Hirak» et les décisions qu’il a inspirées, notamment en matière de lutte contre la corruption et contre «la bande» accusée par le peuple d’avoir pillé le pays. Ces décisions ont mis sur la défensive les «prédateurs», selon le nom qui leur a été donné par les médias.
Vus : 19. Votes : 0. Partages : 0.