Par La Nouvelle République
Dernièrement, dans un entretien accordé à la chaîne 3 de la radio algérienne, dont il était l’invité de la rédaction, Djilali Hadjadj, président de l'Association algérienne de lutte contre la corruption, estimait qu’il est possible de récupérer l’argent détenu par les corrompus et les biens mal acquis, qui se trouvent à l’étranger.
Vus : 39. Votes : 0. Partages : 0.