Par Journal du Tchad
L’heure des explications a sonné. L’ex-président sud-africain Jacob Zuma comparaît lundi devant une commission d’enquête pour y répondre à des témoignages accablants qui l’accusent d’avoir généralisé la corruption à la tête du pays.
Depuis un an, cette commission, présidée par le vice-président de la Cour constitutionnelle Raymond Zondo, a entendu des dizaines de ministres, élus, hommes d’affaires ou hauts fonctionnaires venus déballer au grand jour les affaires louches de l’ère Zuma (2009-2018)...
Vus : 25. Votes : 0. Partages : 0.