Par Journal du Tchad
En 2016, Elif était enseignante dans un lycée du sud-ouest de la Turquie. Depuis sept mois, elle travaille dans un centre de cours privés à Ankara, mais pour y faire le ménage.
Elif — le prénom a été modifié à sa demande — fait partie des quelque 33.000 enseignants limogés dans le cadre des purges menées à la suite du putsch manqué du 15 juillet 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan.
« Pendant que les professeurs font cours, moi je fais à manger et je nettoie les toilettes », soupire-t-e...
Vus : 28. Votes : 0. Partages : 0.