Par Journal du Tchad
Plusieurs dizaines d'avocats zimbabwéens ont protesté vendredi à Harare contre les brutalités policières et la "recrudescence" de la violence des forces de l'ordre depuis l'arrivée au pouvoir du président Emmerson Mnangagwa, qui a succédé à Robert Mugabe fin 2017.
"Cessez la violence sponsorisée par l'Etat", "Non à la brutalité policière", "Pas touche les avocats", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les avocats en robe, la tête enveloppée dans des bandages imbibés de faux sang.
"Nous...
Vus : 13. Votes : 0. Partages : 0.