Par Journal du Tchad
Un hommage était rendu lundi aux victimes de l'attentat de London Bridge, qui a conduit le gouvernement de Boris Johnson, en pleine campagne électorale, à réexaminer la libération anticipée de dizaines de condamnés pour terrorisme.
Trois jours après l'attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique, qui a fait deux morts et trois blessés, le Premier ministre, le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn et le maire de Londres Sadiq Khan ont observé une minute de silence à 11H00...
Vus : 13. Votes : 0. Partages : 0.