Par La Libre Afrique
Le salon exigu d’un appartement d’Harare aux murs décrépits s’est transformé, en novembre, en maternité. Et sa propriétaire s’est improvisée sage-femme pour aider des femmes enceintes, terrorisées à l’idée d’accoucher seules chez elles, faute de personnel et de matériel adapté dans les hôpitaux publics.
Vus : 17. Votes : 0. Partages : 0.