Par Zinfos 974
(AFP) Depuis l'attaque mi-mai d'une maternité de Kaboul où elle venait accoucher, Zia Gul ne trouve plus le sommeil. "Je fais des cauchemars toutes les nuits. J'arrive à peine à dormir une heure, parfois une heure et demi", raconte-t-elle à l'AFP.
"Dès que j'entends un son fort ou des pétards, je pense que les assaillants sont venus pour me tuer", explique cette femme de 28 ans, assise dans l'unique pièce de sa petite maison d'un quartier pauvre et poussiéreux de l'ouest de la capitale afghane....
Vus : 77. Votes : 0. Partages : 0.