Par RFI Afrique
Ethiopie et Soudan tentent de calmer le jeu après les violences frontalières de jeudi. Une milice Amhara, soutenue par l’armée éthiopienne, avait pénétré plusieurs fois sur le territoire soudanais. Des combats avaient éclaté entraînant la mort d’au moins un officier soudanais et de plusieurs civils. Khartoum avait tapé du poing en convoquant le chargé d’affaires éthiopien au Soudan et en annonçant l’envoi de renforts à la frontière. Mais ce dimanche, les deux côtés ont préféré éviter l’escalade.
Vus : 18. Votes : 0. Partages : 0.