Par Slate Afrique
Le bilan des violences qui ont éclaté en Guinée au lendemain de la présidentielle du 18 octobre s'est officiellement alourdi lundi à 21 morts, alors que l'opposition, qui conteste plus que jamais la réélection du président sortant Alpha Condé, dit "ne pas attendre grand chose" d'une médiation internationale en cours.
Vus : 22. Votes : 0. Partages : 0.