Par Africa News
Au moins 600 personnes ont été tuées au cours d'une attaque perpétrée par des miliciens tigréens le 9 novembre à Mai Kadra, localité du Tigré, au début du conflit dans cette région dissidente du Nord de l'Ethiopie, a indiqué la Commission éthiopienne des Droits de l'Homme (EHRC). L'institution administrativement indépendante, mais dont le directeur Daniel Bekele a été nommé par le Premier ministre Abiy Ahmed, parle d'un "massacre atroce", au bilan terriblement lourd.
Vus : 24. Votes : 0. Partages : 0.