Par France24 Afrique
Alors que l’excision y est interdite depuis une vingtaine d'années, plus d’une fillette sur 10 subit cette violence au Sénégal, selon une agence nationale de la statistique. Dans le milieu rural, les parents continuent cette pratique en cachette et les associations peinent à changer les mentalités. Reportage.
Vus : 50. Votes : 0. Partages : 0.