Par Africa News
Le Mali observe depuis mardi, trois jours de deuil national décrété par les autorités de la transition après l’attaque le week-end dernier dans le centre du pays qui ont fait 132 morts. Alors que les drapeaux sont en berne à Bamako la capitale, des populations dénoncent l’absence de l’autorité de l’Etat dans la région endeuillée.
Vus : 66. Votes : 0. Partages : 0.