Par La Libre Afrique
Près de deux jours après la destitution annoncée par des militaires du chef de la junte au pouvoir, la tension restait vive dimanche au Burkina Faso où des manifestants hostiles ont été dispersés au gaz lacrymogène depuis l’intérieur de l’ambassade de France à Ouagadougou.
Vus : 77. Votes : 0. Partages : 0.