Par Journal du Tchad
L’homme d’affaires Rachid Nekkaz, candidat déclaré à la présidentielle du 18 avril en Algérie, a créé un imbroglio et monté un coup médiatique dimanche au Conseil constitutionnel en faisant enregistrer à sa place la candidature d’un « cousin homonyme », mécanicien.
Le Rachid Nekkaz que tous les jeunes Algériens connaissent pour son omniprésence sur Facebook –sa page compte plus de 1,5 million d’abonnés– s’est présenté dimanche au Conseil constitutionnel, devant caméras et photographes, pour y en...
Vus : 281. Votes : 1. Partages : 0.