Par Zinfos 974
Salim Rangila aura quatre longues années pour méditer, à l’ombre, sur l’ingratitude du genre humain. Lâché par tous, y compris son fils, il reste pour le tribunal 'le' grand responsable de cette affaire de proxénétisme peu ordinaire. Un méli-mélo qui aura duré de 2014 à 2018, ruelle Pavé à Saint-Denis. "De linge z’Arabes seulement, M. le président!" La police n’a commencé à s’intéresser à ce curieux manège qu’en 2015 et il lui a fallu deux années avant de tirer les choses au clair. En bref, ce...
Vus : 23. Votes : 0. Partages : 0.