Par Mwinda
Claudia Yoka, la fille de son père, a donc démissionné parce qu’elle a estimé que trop, c'est trop. Elle refuse donc de se mettre sous la tutelle d’un « ministre », acteur de film porno (il suffit de faire une recherche sur google sur le nom Leonidas Mottom pour voir de quoi il s'agit) et au parcours plus que douteux. C’est bien et je dis bravo. C’est une vraie révolution dans ce pays où la culture de la démission n’est ni inscrite dans les gènes, ni dans les mœurs.
Vus : 111. Votes : 0. Partages : 0.