Par Mwinda
Au fond, pour les congolais, rien n’a changé depuis cinquante ans. Le pouvoir est toujours au bout du fusil, l’arbitraire toujours d’actualité, le Sud notamment le Pool toujours banni, la corruption fait toujours rage, le président est toujours le même, la Constitution change toujours selon la volonté du prince et surtout, l’on veut amnistier d’emblée constitutionnellement les crimes à venir, avant même qu’ils ne soient commis. 
Vus : 113. Votes : 0. Partages : 0.