La Nouvelle République
Mémoires anachroniques de l’Andalousie perdue
L'ouvrage le plus célèbre d’Ibn Tofaïl est sans conteste Hayy Ibn Yaqdhân (Le Vivant fils de l'éveillé) où il s’agit d’une fable d'un enfant abandonné dans une île déserte, mais en réalité d’une œuvre philosophique où l'auteur trace les limites de la mystique et de la religion. E...
Vus : 30. Votes : 0. Partages : 0.