Par Mwinda
Président de l’Union pour le Congo (UPC), un de ces micros partis qui prolifèrent en ce moment à Brazza, Paulin Makaya s’époumone en vain pour convaincre, selon son expression, les « chiens de garde » au service de Sassou, de le laisser passer pour rejoindre ses militants à son meeting programmé à Madingou. Son parti n’a aucune existence administrative, lui répond un capitaine zélé.
Vus : 106. Votes : 0. Partages : 0.