By Journal du Tchad
Tous les jours, le jeune homme gagne quelques pièces en enfournant les passagers dans les minibus d’un carrefour bruyant du township de Soweto. Pas de quoi mener grand train, juste ce qu’il faut pour se payer ses doses quotidiennes de drogue.
« Ca fait 11 ans que je ne m’arrête plus de fumer », confie Tshepo – son nom a été modifié – en laissant se consumer la cigarette qu’il tient entre ses doigts tremblants.
Ce Sud-Africain de 28 ans à la haute silhouette décharnée est accro au « nyaope », un...
Views : 40. Votes : 0. Shares : 0.