By Journal du Tchad
Peu de femmes seraient ravies d'apprendre que leur mari est en détention. Pourtant, c'est bien la joie qui envahit Sümeyye Yilmaz lorsqu'elle reçoit un appel de la police lui annonçant la nouvelle.
Cela faisait plus de huit mois que son mari, Mustafa Yilmaz, était porté disparu. Elle a d'abord eu du mal à croire les policiers.
"Il y a beaucoup de Mustafa Yilmaz, je ne voulais pas être déçue", confie Mme Yilmaz à l'AFP. Mais dès le lendemain, c'est bel et bien son mari qu'elle serre dans ses bras...
Views : 16. Votes : 0. Shares : 0.