By Journal Du Cameroun
Depuis vingt ans qu'il fait des affaires en Angola, Antonio Almeida a appris à louvoyer entre les écueils de la corruption au quotidien. A 44 ans, cet ambitieux patron sait mieux que tout autre combien elle gangrène l'économie du pays.
"La corruption a causé tant d'inégalités et de difficultés", déplore-t-il dans son bureau de la Galeria Vida, le centre commercial de la banlieue de Luanda qu'il a ouvert en 2016. "Si vous aviez besoin d'une autorisation pour votre commerce, il n'y avait pas d'aut...
Views : 1. Votes : 0. Shares : 0.