By France24 Afrique
En République démocratique du Congo, au moins 1 300 personnes ont été exécutées par des groupes armés au cours du premier trimestre, selon un rapport de l'ONU. C'est trois fois plus que sur la même période en 2019. Les militaires et les policiers sont également pointé du doigt dans l'études. Nous en parlons dans cette édition avec Fred Bauma, directeur de recherche au Groupe d'études sur le Congo.
Views : 54. Votes : 0. Shares : 0.