By Fraternité Matin
La dernière fois que nous nous sommes vus, j'étais chez toi pour te saluer. Je t'ai remis un petit présent.
Très ému et aux bords des larmes, tu m'as dit : ce n'est pas la valeur qui compte mais la considération.Aujourd'hui président, c'est toi qui me fais couler les larmes.Tu étais quelqu'un de généreux et toujours présent pour les autres.Lorsque nous étions à la Can 2015, un soir, le président nous a convoqués, Kolo et moi.Quand on est arrivé, il nous a dit ceci : vous êtes tous les deux les p...
Views : 28. Votes : 0. Shares : 0.