By RFI Afrique
La justice française a rejeté, mardi après-midi, la demande de remise en liberté de l’ancien député et ministre de RDC. Arrêté à Paris le 29 décembre 2020, il est mis en examen pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation de crimes contre l’humanité » et « complicité de crimes contre l’humanité » pour des exactions commises par le groupe qu’il dirigeait dans l’est du pays lors de la deuxième guerre du Congo.
Views : 28. Votes : 0. Shares : 0.