By Actu Niger
La transparence semble ne pas être une priorité chez les acteurs politiques nigériens. Entre l’absence d’une comptabilité certifiée et le refus de déposer ses états financiers au niveau de la Cour des Comptes, les formations politiques préfèrent évoluer dans un flou total. En effet, le rapport  général public 2021, dénonce le non-respect par les 186 partis politiques légalement reconnus au Niger, des dispositions légales et réglementaires.  Aussi, la cour insiste sur la lutte contre la corruptio...
Views : 62. Votes : 0. Shares : 0.