By La Libre Afrique
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’est engagé mardi à améliorer les conditions des classes moyennes et pauvres, en assurant avoir « entendu » les griefs des travailleurs qui l’ont chassé des célébrations du 1er mai sous les huées. Scandant « Cyril doit partir » et exigeant une augmentation des salaires au stade Royal Bafokeng de Rustenberg (nord), des mineurs …
Views : 69. Votes : 0. Shares : 0.