By Africa News
Au Kenya, ces forêts de mangroves qui capturent et stockent le carbone sont menacées par l'exploitation forestière, la pisciculture, ou encore la pollution. Pour permettre leur reproduction, chaque année, Mikoko Pamoja, un groupe engagé dans leur protection plante 4 000 arbres. Grâce au soutien de l'institut kényan de la recherche et de la marine les populations côtières bénéficient des crédits carbone, la compensation des émissions de gaz à effet de serre. Environ 73 % des habitants des village...
Views : 67. Votes : 0. Shares : 0.