By L'évènement Précis On Jan 11, 2017

Edito: Avant l’explosion religieuse

Le 18 novembre 1978,   914 membres  d’une secte religieuse dénommée Temple du Peuple,  meurent d’un suicide collectif en Guyane.   Parmi les morts, on dénombra 274 enfants. Dans le discours final qu’il a enregistré avant de passer à l’acte, le gourou de la secte, Jim Jones se justifie: « Nous n’avons pas commis de suicide, nous avons commis un acte de suicide révolutionnaire qui proteste contre les conditions d’un monde inhumain ». Il avait réussi à entrainer ses adeptes au cœur de la jungle ama...