By PressAfrik
. Les gros-porteurs sénégalais ne respectent pas la charge à l’essieu. Actuellement, le taux de la surcharge est à plus de 50%, une des causes de la destruction des routes. L’Etat débloque chaque année 60 milliards pour réhabiliter les routes. Les acteurs sont revenus sur les conséquences de cette charge lors du séminaire...
Views : 55. Votes : 0. Shares : 0.