By Congo Liberty
De droite à gauche : Manuel Valls, Wilfrid Obili et Diawadoh N’Jimà Evry en Janvier 2016 Bien qu’un mandat d’arrêt du tribunal de Créteil pesait sur lui depuis janvier 2017, ce maillon de la présidence Sassou faisait la navette fréquemment entre Brazzaville et Genève pour d’obscures raisons. Wilfrid Obili apparaît aussi comme un soutien du Parti socialiste de l’Essonne et du candidat Manuel Valls qu’il avait rencontré en famille en janvier 2016 juste avant la validation par Paris du Hold up élec...
Views : 191. Votes : 0. Shares : 0.