By Journal Du Cameroun
Jean-Claude Romand, qui vient d'obtenir sa libération conditionnelle après 26 ans derrière les barreaux, a trompé ses proches pendant plus de quinze ans, avant de tuer son épouse, ses deux enfants et ses parents lorsque la vérité a menacé d'éclater.
Fils unique et bon élève, Jean-Claude Romand intègre en 1971, à 17 ans, une classe de mathématiques supérieures dans un lycée réputé de Lyon, pour préparer l'école des Eaux et forêts, mais abandonne au premier trimestre. "C'est mon premier échec", di...
Views : 15. Votes : 0. Shares : 0.