By Africa News
Jacob Zuma juge le rapport Zondo sur la capture de l'Etat illégal et hautement irrationnel. Dans ce document l'ancien président sud-africain est accusé d'avoir été un acteur central d'un système mis au point pour piller l'argent public. Lors d'une conférence de presse samedi, le porte-parole de sa Fondation Mzwanele Manyi, a répondu au juge : comme on pouvait s'y attendre, plein de ragots, d'insinuations et de conjectures. Il est très pauvre en preuves concrètes a-t-il dit.
Views : 65. Votes : 0. Shares : 0.